Coût d'un appel local
NOUS CONTACTER
Actualités, Communication visuelle, Green Connection

Tous les plastiques ne sont pas mauvais

14 avr. 2021 —
Imprimer

Pendant des décennies, le monde s'est appuyé sur l'utilisation du PVC, ou chlorure de polyvinyle. Il n'existe pratiquement aucun secteur qui ne soit pas devenu fortement dépendant de ce dérivé du pétrole, et nous ne pouvons plus ignorer son impact mortel sur notre planète. Certains experts prédisent aujourd'hui que d'ici 2050, il y aura trois fois plus de plastique que de poissons dans les océans de la planète !

Pendant des décennies, le monde s'est appuyé sur l'utilisation du PVC, ou chlorure de polyvinyle. Il n'existe pratiquement aucun secteur qui ne soit pas devenu fortement dépendant de ce dérivé du pétrole, et nous ne pouvons plus ignorer son impact mortel sur notre planète. Certains experts prédisent aujourd'hui que d'ici 2050, il y aura trois fois plus de plastique que de poissons dans les océans de la planète !

Faisant partie d'une industrie particulièrement dépendante du plastique, nous estimons avoir une responsabilité. Même si le marché de la communication visuelle ne représente qu'1 % de la consommation de plastique, chez Antalis, nous croyons qu'il faut montrer l'exemple !

La signalétique en PVC est classée comme un déchet dangereux et nuit à l'environnement en libérant du chlore et des dioxines. Le PVC met plus de 450 ans à se biodégrader lorsqu'il est enterré dans une décharge et libère le même polluant lorsqu'il est incinéré.La réalisation et la comparaison d'analyses du cycle de vie (ACV) nous aident à mieux comprendre dans quelle mesure certains produits peuvent nuire à l'environnement, ce qui nous amène à revoir certaines de nos pratiques.

Parmi les différentes alternatives telles que les matériaux biodégradables, nous croyons fermement que l'encouragement d'une économie circulaire pourrait être une solution au défi du plastique. Les avantages d'une économie circulaire sont triples.
 

Les matériaux circulant en permanence dans un système en boucle fermée, une économie circulaire contribuerait à réduire notre dépendance à l'égard des combustibles fossiles pour la production continue de plastique vierge.
Elle permettrait également d'éviter que les déchets plastiques ne finissent prématurément dans les décharges au lieu d'être recyclés. Seuls 14 % des emballages plastiques utilisés dans le monde sont recyclés, tandis que 40 % finissent simplement en décharge. Enfin, 32 % des emballages plastiques utilisés dans le monde finissent par polluer directement divers écosystèmes.

 

Une économie circulaire pour les plastiques pourrait avoir encore plus à offrir. Il existe une réelle opportunité pour le recyclage chimique, capable de transformer les bouteilles en plastique et les vêtements en polyester en PET de qualité alimentaire. Antalis est actuellement engagé dans la mise en œuvre des principes de l'économie circulaire, notamment en ce qui concerne ses activités Communication visuelle et Emballage. Grâce à la collaboration, nous croyons en la création de cercles vertueux qui offrent un avenir durable, rentable et évolutif pour tous les acteurs de la chaîne de valeur. Nous sommes constamment à l'affût des opportunités pour faire émerger de nouvelles solutions utilisant des matières premières recyclées et nous lancerons très prochainement de nouveaux produits répondant à ce critère. Consultez cet espace pour rester informé.